Que faire en cas de pneu à plat ?

Si vous avez un pneu à plat, cela peut être dû à plusieurs raisons. Souvent, la perte de pression est la conséquence d’une perforation du pneu, ou d’une détérioration du flanc du pneu, mais il peut aussi s’agir d’une fuite au niveau de la valve, du capuchon de valve ou même de la roue. Alors, que faire lorsque votre pneu est dégonflé ? Entrons dans le vif du sujet.

Comment savoir si mon pneu à plat est dû à une crevaison ?

Un pneu à plat peut avoir subi une crevaison. La crevaison peut avoir été causée par un clou, un objet tranchant sur lequel vous avez roulé, un choc sur le flanc ou une valve qui fuit.

Signes indiquant que votre pneu est peut-être crevé :
● Une direction lente 
● Résistance de la voiture lorsqu’elle roule lentement
● Véhicule tirant dans une seule direction
● Augmentation du bruit du pneu dans les virages
● Avertissement du système de contrôle de la pression des pneus
● Voiture déséquilibrée sur un côté lorsque vous vous en approchez
● Un pneu d’apparence plus déformée lorsqu’il repose sur le sol

Dans ce cas, il est recommandé de changer (ou de faire changer) votre pneu et de montrer votre pneu dégonflé à un professionnel.

La conduite avec un pneu à plat est-elle risquée ?

Oui. Toute perforation de pneu, quelle que soit sa taille, doit être contrôlée par un professionnel qualifié. Il n’est pas prudent de regonfler un pneu endommagé car vous risquez de le rompre et de provoquer un dégonflage rapide, alors que vous êtes à proximité. Conduire avec un pneu endommagé peut vous mettre en danger, ainsi que vos passagers et les autres usagers de la route, car la voiture peut avoir un comportement anormal et le pneu peut éclater.

map search desktop

Trouvez un revendeur près de chez vous

Auto
  • Auto
  • Moto
Auto
  • Auto
  • Moto
Utiliser ma position

Dommages aux flancs du pneu

Les dommages mineurs de la bande de roulement, loin des épaules et du flanc du pneu, sont souvent réparables. Mais lorsqu’une perforation ou une déchirure se produit à proximité ou sur le flanc, il est impossible d’effectuer des réparations mineures. Dans de telles situations, pour s’assurer que le pneu est utilisable, une réparation du flanc, appelée réparation majeure, doit être réalisée, pour s’assurer que le flanc est suffisamment renforcé tout en restant flexible. Souvent, ce type de réparation n’est pas économique pour un pneu de voiture et peu de revendeurs de pneus disposent de l’équipement nécessaire.

Il peut donc être préférable de remplacer votre pneu par un neuf.

Les réparations des pneus de voiture ne doivent être effectuées que par des techniciens compétents. Le réparateur peut refuser de réparer vos pneus pour différents motifs, par exemple s’il soupçonne que le pneu a roulé en étant sous-gonflé.

Il existe un certain nombre de raisons supplémentaires pour lesquelles un pneu peut ne pas être réparable. Si vous repérez l’un de ces éléments, votre pneu ne peut pas être réparé et doit être remplacé :

● Une profondeur de bande de roulement inférieure à 1,6 mm dans les ¾ centraux de la largeur de la bande de roulement
● Dommage ou faiblesse du bourrelet ou de la structure, y compris une corrosion interne causée par l’humidité entrant par les coupures.
● Caoutchouc vieilli
● Multiples perforations antérieures

J’ai un pneu dégonflé qui n’est ni crevé ni endommagé

Dans ce cas, il peut s’agir d’une valve ou d’une roue qui fuit ou il se peut que vos pneus nécessitent un entretien plus régulier. Il est naturel que les pneus perdent un peu de pression avec le temps. Dans le cadre d’un contrôle régulier, la pression peut être augmentée, à condition qu'elle n’ait pas baissé suffisamment pour endommager le pneu.

Il est recommandé de vérifier la pression des pneus au moins une fois par mois et avant tout long trajet. Cette surveillance permet également d’identifier tout changement de niveau de pression, qui pourrait nécessiter un contrôle plus approfondi de l'état du pneu.

Attention, si elle n’est pas correctement prise en compte, la perte de pression peut conduire à un sous-gonflage important, qui présente plusieurs risques :

● Le sous-gonflage raccourcit la durée de vie de la bande de roulement en augmentant le taux d’usure en général, mais en particulier sur les bords extérieurs (ou épaules) du pneu.
● Le sous-gonflage peut également provoquer une flexion excessive et une surchauffe, ce qui augmente les taux d’usure du caoutchouc, et affaiblit également la structure du pneu.
● Le sous-gonflage peut affecter la tenue de route et les performances, par exemple en cas de freinage brutal, surtout en conditions humides.
● Le sous-gonflage impacte la consommation de carburant en augmentant la résistance au roulement des pneus, ce qui signifie des arrêts plus fréquents aux stations-service et des coûts de carburant plus élevés.

Pour éviter ces problèmes, il est important de vérifier régulièrement la pression de vos pneus, quel que soit le type de véhicule que vous conduisez.

Quels pneus peuvent prévenir les crevaisons ?

Les pneus MICHELIN dotés de la technologie Selfseal® évitent la perte de pression liée aux perforations de la bande de roulement en scellant immédiatement les impacts de la bande de roulement de moins de 6 mm de diamètre. Cela protège le pneu pendant une période limitée jusqu’à ce que la crevaison puisse être réparée.

Les pneus MICHELIN ZP sont identifiés par le logo ZP sur le flanc. Ils possèdent un flanc renforcé pour supporter la charge pendant une période limitée en cas de perte de pression de gonflage.

Avec un pneu MICHELIN ZP, vous pouvez continuer à rouler, mais à une vitesse maximale de 80 km/h sur une distance maximale de 80 km, pour vous permettre de trouver un revendeur pour réparer ou remplacer le pneu. Si plus d’un pneu est crevé, vous ne devez pas continuer à conduire.

En savoir plus sur les pneus tubeless.

Trouvez le bon pneu MICHELIN