Qu’est-ce que la résistance au roulement ?

La résistance au roulement a une influence importante sur la quantité d’énergie nécessaire à la mobilité d’un véhicule. Elle influe directement sur la consommation de carburant, pour les voitures thermiques - environ 20 % - , et sur l’ autonomie de la batterie pour les véhicules électriques. La conception du pneu peut contribuer à diminuer la résistance au roulement.

Qu’est-ce que la résistance au roulement ?

Expliquons dans un premier temps le concept de résistance au roulement du pneu. Comme son nom l’indique, la résistance au roulement désigne la résistance que rencontrent vos pneus quand ils roulent sur une surface donnée. Les causes principales de cette résistance sont la déformation du pneu, la traînée aérodynamique et le frottement avec le sol. 

Plus la résistance au roulement est élevée, plus il faut d‘énergie pour la compenser. La résistance au roulement du pneu a donc une influence considérable sur la consommation de carburant (et sur la durée de vie du pneu). Une augmentation de 30 % de la résistance au roulement entraîne une consommation supplémentaire de carburant comprise entre 3 % et 5 %.

Plusieurs facteurs influent sur la résistance au roulement : la pression du pneu, sa bande de roulement, son diamètre, sa largeur, les matériaux utilisés pour sa fabrication ou sa structure. En ce qui concerne la pression des pneus par exemple, des études réalisées en France(1) ont montré que plus de 50 % des voitures circulent avec des pneus dont la pression est inférieure d’au moins 0,3 bar aux préconisations. Ceci accroit fortement la résistance au roulement : + 6% si le sous-gonflage est de 0,3 bar et + 30 % s’il atteint 1 bar. 

epcy landing3 bg

Les pneus ont néanmoins besoin d’adhérence

La résistance au roulement est donc nécessaire. Une partie de la résistance au roulement créée par le frottement entre la route et le pneu génère de la motricité, et cette adhérence est indispensable à la sécurité. La motricité est la force qui permet de créer le mouvement du pneu sur une surface (par exemple la route) plutôt qu’il ne tourne indéfiniment sur place.

La résistance au roulement est donc nécessaire, mais pas la perte d’énergie qui en résulte sous la forme de chaleur. Un même pneu peut-il offrir une faible résistance au roulement ET une bonne adhérence ?

Découvrez les pneus à faible résistance au roulement !

Les pneus à faible résistance au roulement, ou FRR, sont conçus pour atténuer la perte d’énergie et donc économiser du carburant. Ce résultat est obtenu grâce aux innovations apportées au pneu sur tous les plans : 

- Construction, forme et sculpture du pneu : l’architecture du pneu, notamment l’orientation et la nature des nappes internes, ainsi que le dessin de la sculpture ont une grande influence sur l’ampleur des déformations subies par le pneu, et donc sur la résistance au roulement.
- Le poids du pneu : pour un même niveau de déformation, plus la masse d’un objet est importante, plus il s’échauffe.
- L’amélioration des mélanges de gomme et des différents constituants du pneu est une source importante de progrès pour diminuer la quantité d’énergie absorbée par le pneu.

MICHELIN e.PRIMACY : des pneus avec une faible résistance au roulement

Le pneu MICHELIN e.PRIMACY allie excellente résistance au roulement et freinage très performant. C’est le plus efficace de sa catégorie (2) sur le plan de la résistance au roulement. Sa bonne résistance au roulement offre 3 avantages : une consommation de carburant inférieure, moins d’émissions de CO² et une plus grande autonomie.

Le pneu MICHELIN e.PRIMACY offre également, et pendant longtemps,de très bonnes performances de freinage sur sol mouillé(3). Même après 30 000 km, il satisfait les normes de performance exigées d’un pneu neuf. Globalement, seul 1 % des pneus parvient à offrir simultanément le niveau de résistance au roulement A et les niveaux de freinage sur sol mouillé A et B. 

michelin e primacy g1 1421 compositing 20200922 nj

Quel est l’impact de pneus à faible résistance au roulement sur la consommation de carburant ?

« La consommation de carburant imputable aux pneus représente un plein sur cinq » indique Cyrille Roget, Directeur de la communication scientifique chez Michelin. « C’est une conséquence de la résistance au roulement des pneus. Ce n’est pas négligeable si on considère le volume de carburant que l'on achète. Le pneu adapté peut vraiment vous faire réaliser des économies. »

Pour être précis, la faible résistance au roulement du pneu MICHELIN e.PRIMACY permet aux conducteurs de consommer 0,21 litre de carburant en moins aux 100 km, soit une économie d’environ 80 € pendant la durée de vie du pneu(4). Pour un véhicule électrique, le gain d’autonomie est d’environ 7 % par rapport aux pneus de la même catégorie, ce qui représente 30 km sur une autonomie de 400 km(5).

Les pneus à faible résistance au roulement valent-ils leur prix ?

La réduction de la consommation de carburant que permettent les pneus à faible résistance au roulement ne présente pas qu'un avantage économique. Elle contribue aussi à une conduite plus respectueuse de l’environnement. En réduisant la consommation de carburant d’un véhicule thermique, vous diminuez aussi votre consommation d’énergies fossiles. Dans le cas d’un véhicule électrique, une meilleure autonomie réduit la pression sur le réseau électrique, dont 40 % de la production en Europe est assurée par des centrales utilisant des énergies fossiles.

Comment trouver la résistance au roulement d’un pneu

Si vous achetez vos pneus en Europe, vous trouverez la note pour la résistance au roulement sur l’étiquette. Les pneus sont évalués sur trois critères : efficacité énergétique (liée à la résistance au roulement), l’adhérence sur sol mouillé et le bruit de roulement externe. Le 1er mai 2021, l’étiquetage a été actualisé avec des notations comprises entre A et E, un nouveau pictogramme correspondant aux performances sur la neige et le verglas, et un QR code permettant de consulter EPREL, la base de données sur l’étiquetage énergétique de l’UE. En savoir plus sur comment lire l’étiquetage européen des pneumatiques

Mentions légales

(1) Données recueillies sur les autoroutes françaises en 2000 dans le cadre de l’opération Michelin « Faites le plein d’air ».

(2) La catégorie du pneu MICHELIN e.PRIMACY est constituée des pneus été des marques Premium telles que CONTINENTAL, GOODYEAR, BRIDGESTONE, PIRELLI et DUNLOP, pouvant être achetés par un consommateur auprès d’un revendeur. Elle ne comprend pas les pneus conçus pour répondre aux cahiers des charges spécifiques « première monte » des constructeurs automobiles.
(2) - Test de résistance au roulement - Tests de résistance au roulement effectués sur machine par Applus Idiada, à la demande de Michelin, en juin (sur pneu neuf) et août 2020 (sur pneu poli à 2 mm), en dimension 205/55 R16 91V, en comparant le pneu MICHELIN e.PRIMACY (neuf : 5,58 kg/t et usé : 5,13 kg/t aux MICHELIN PRIMACY 4 (neuf : 7,74 kg/t et usé : 6,25 kg/t), BRIDGESTONE TURANZA T005 (neuf : 7,17 kg/t et usé : 5,81 kg/t), CONTINENTAL ECOCONTACT 6 (neuf : 6,39 kg/t et usé : 5,49 kg/t), CONTINENTAL PREMIUM CONTACT 6 (neuf : 8,93 kg/t et usé : 6,94 kg/t), DUNLOP BLURESPONSE (neuf : 7,97 kg/t et usé : 5,54 kg/t), GOODYEAR EFFICIENT GRIP 2 (neuf : 7,01 kg/t et usé : 5,38 kg/t), PIRELLI CINTURATO P7 BLUE (neuf : 6,96kg/t et usé : 6,30 kg/t), PIRELLI CINTURATO P7 (neuf : 8,79kg/t et usé : 6,97 kg/t).

(3) L'adhérence sur sol mouillé du pneu 205/55 R16 91V MICHELIN e·Primacy, neuf comme usé, est au-dessus du seuil de la réglementation européenne R117.  « Usé » signifie usé sur machine (rabotage) à hauteur des témoins d’usure selon le règlement européen sur les témoins d’usure ECE R30r03f. 

(4) A l’état neuf, le pneu MICHELIN e.PRIMACY génère 2 kg/t de résistance au roulement de moins que la moyenne de ses concurrents, ce qui équivaut à une réduction de la consommation de carburant allant jusqu’à 0,21 l/100 km, à une réduction des émissions de CO2 pouvant atteindre 5 g pour une VW Golf 7 1.5 TSI, ou à un gain potentiel en autonomie de 7 % pour une VW e.Golf. 
Pendant sa durée de vie, le pneu MICHELIN e·PRIMACY génère 1,5 kg/t de résistance au roulement de moins que la moyenne de ses concurrents, ce qui équivaut à une économie de carburant pouvant représenter jusqu’à 80 €. Les économies réalisées correspondent à une réduction des émissions de CO2 pouvant atteindre 174 kg. L’estimation des gains et réductions générés pendant l’utilisation est obtenue en faisant la moyenne des données pour des pneus neufs et pour des pneus usés à 2 mm, afin de prendre en compte les performances en situation réelle. Les calculs sont effectués sur la base de 35 000 km parcourus et d’un prix du carburant de 1,46 €/L (https://ec.europa.eu/energy/data-analysis/weekly-oil-bulletin_en 6/1/2020 pondéré sur les 10 premiers pays pour les mouvements de véhicules motorisés sur le territoire national et à l'étranger - https://ec.europa.eu/eurostat/fr/web/transport/data/database). En situation réelle, la réduction de la consommation et les économies réalisées peuvent varier, en fonction notamment des habitudes de conduite, du véhicule ou de la pression des pneus.

(5)  Augmentation de l’autonomie des véhicules électriques et réduction des émissions de CO2. A l’état neuf, le pneu MICHELIN e.PRIMACY génère 2 kg/t de résistance au roulement de moins que la moyenne de ses concurrents, ce qui équivaut à une réduction de la consommation de carburant allant jusqu’à 0,21 l/100 km, à une réduction des émissions de CO2 pouvant atteindre 5 g pour une VW Golf 7 1.5 TSI, ou à un gain potentiel en autonomie de 7 % pour une VW e.Golf.

Crédits

Crédits photo et vidéo :
06photo / Adobe Stock
Michelin- ATALANTE - David CHAMBRIARD 
Michelin

Vous utilisez un navigateur non pris en charge
Vous utilisez un navigateur qui n'est pas pris en charge par ce site. Certaines fonctionnalités peuvent ne pas marcher correctement. Votre navigation peut en être affectée. Utilisez ou mettez à niveau ou installez l'un des navigateurs suivants pour profiter pleinement de ce site