Comment augmenter l’autonomie des voitures électriques ?

Vous souhaitez augmenter l'autonomie de votre voiture électrique ? Découvrez les défis et les solutions pour obtenir le meilleur kilomètrage avec votre véhicule.

Comment augmenter l’autonomie de ma voiture électrique ? 

Il existe quatre moyens principaux pour un conducteur d’améliorer l’autonomie de sa voiture électrique :

- style de conduite
- entretien du véhicule
- charge et résistance à l'air
- des pneus adaptés

liv mich pilotsportev closeup master v04 njo

Adoptez un style de conduite souple et anticipatif

Le facteur le plus important qui affecte la distance moyenne que peut parcourir une voiture électrique est connu sous le nom d’ éco-conduite.

L’éco-conduite est le style de conduite qui permet d’optimiser la consommation d’énergie, tant dans la manière dont le conducteur accélère que dans celle dont il décélère. Une personne qui accélère régulièrement et rapidement après un feu rouge et freine brusquement aura moins d’autonomie qu’un conducteur ayant un style de conduite plus fluide.

La vitesse est également un facteur. L’autonomie varie selon que vous conduisez en ville, en banlieue ou sur l’autoroute. Plus vous roulez vite, plus vous épuisez rapidement l’autonomie. 

Maintenez à jour l’entretien de votre véhicule

adobestock 127114466

S’il y a une chose à retenir, c’est que l’autonomie d’une voiture électrique est considérablement liée à son entretien en général. Cela implique non seulement des contrôles d’entretien réguliers auprès d’un mécanicien, mais aussi des soins saisonniers et la surveillance de la pression des pneus de votre voiture électrique.

Par exemple, l’hiver peut affecter directement l’autonomie de votre voiture électrique :  lorsqu’il fait froid, l’efficacité globale de la batterie et du moteur ont tendance à diminuer. En dessous de zéro degré, l’autonomie peut également être affectée. C’est pourquoi de nombreux constructeurs offrent la possibilité de chauffer la voiture avant de la sortir.

La pression des pneus de votre voiture électrique est également un facteur important qui affecte la distance moyenne que peut parcourir une voiture électrique. Conduire avec des pneus sous-gonflés entraîne une consommation d’électricité inutile, car les pneus ont besoin de plus d’énergie pour rouler. Sans compter qu’un pneu mal gonflé peut entraîner une usure prématurée…

Supprimez les charges et les résistances inutiles

L’autonomie dépend de la charge transportée par le véhicule : plus il y a de poids dans une voiture, plus il faut d’énergie pour le déplacer. Il y a inévitablement une perte d’autonomie. Vérifiez donc que vous ne transportez pas de poids inutile dans le coffre !

L’aérodynamisme entre également en jeu. Les porte-bagages de toit, les porte-vélos, etc... ajoutent de la résistance, ce qui augmente la consommation d’énergie et réduit l’autonomie. Pour une efficacité optimale de votre voiture électrique, si vous ne partez pas en vacances, enlevez tous les accessoires externes pour maximiser l’autonomie de votre voiture électrique.

Équipez votre véhicule des pneus adaptés

Il est essentiel de vous équiper de pneus adaptés afin d’obtenir la meilleure efficacité de votre voiture électrique, en terme d’autonomie. Les pneus ont un rôle clé à jouer, notamment à travers ce que l’on appelle la résistance au roulement. Lorsque vous faites rouler un pneu, il doit dissiper de l’énergie, et c'est cette petite déperdition d’énergie qui réduit l’autonomie de la batterie. Pour faire simple : plus la résistance au roulement est faible, plus l’autonomie de votre véhicule électrique est importante.

C’est pourquoi, chez Michelin, la résistance au roulement est au cœur de la conception de nos pneus pour voitures électriques.

Sur le marché des pneus de remplacement haut de gamme, le pneu MICHELIN e.Primacy augmente votre autonomie d’environ 7 % soit environ 30 km pour un véhicule ayant une autonomie de 400 km, par rapport aux autres pneus de leur catégorie (1)(2). Pour votre véhicule électrique haute performance, le pneu MICHELIN Pilot Sport EV vous offre 60 km d’autonomie supplémentaire (3).

Comment savoir quels pneus offrent la meilleure résistance au roulement ? 

Comment trouver les pneus pour voitures électriques les plus adaptés à votre véhicule ? C'est facile, dans certains pays, comme en Europe (et bientôt en Chine), il existe une étiquette spécifique, tel que l’autocollant que l’on trouve sur un réfrigérateur, par exemple. Si la note "A" est indiquée sur l'étiquette, cela correspond à la plus faible résistance au roulement. Ainsi, si vous comparez des pneus notés A avec des pneus notés C, vous obtiendriez une plus grande autonomie avec les premiers.

Trouvez le bon pneu MICHELIN

MENTIONS LÉGALES :

(1) - La catégorie des pneus MICHELIN e.Primacy est définie comme une gamme Premium été à l'image de marques comme CONTINENTAL, GOODYEAR,BRIDGESTONE, PIRELLI, DUNLOP et qui n'est pas dédiée à la première monte (c'est-à-dire, non conçu pour répondre aux besoins spécifiques des manufacturiers automobiles) mais qui peut être achetée chez les revendeurs pneumatiques.


(2) - Autonomie améliorée et réduction de CO2 - Neuf, le pneu MICHELIN e·PRIMACY génère en moyenne 2 kg/t de moins que ses concurrents en terme de Résistance au roulement, soit l'équivalent d'une économie de carburant allant jusqu'à 0,21 l/100 km, soit jusqu'à un gain de 5 g d'émission de CO2 pour un véhicule VW Golf 7 1.5 TSI, et un gain d'autonomie allant jusqu'à 7 % pour un véhicule VW e.Golf.


(3) - Étude interne de Résistance au roulement, 10/2020, en dimension 255/45 R19, comparant le pneu MICHELIN Pilot Sport EV (6,7 kg/t) au pneu MICHELIN Pilot Sport 4 SUV (8,8 kg/t). Pour un véhicule électrique de 2 151 kg, avec une autonomie de 540 km, cette différence de 2,1 kg/t entraîne un gain d'autonomie de plus de 60 km, soit 10 % supplémentaire par rapport à l'autonomie initiale. Pour un véhicule électrique pesant 2 151 kg et ayant une autonomie de 540 km, cet écart de 2,1 kg/t permet un gain d’autonomie de plus de 60 km, soit plus de 10 % de l’autonomie initiale.