Comment l’éco-conduite peut-elle vous aider à économiser du carburant ?

De nos jours, les techniques d’ éco-conduite ou de conduite verte suscitent un intérêt croissant. Nous jetons ici un coup d’œil sous le capot de l’éco-conduite pour découvrir comment certains comportements de conduite peuvent non seulement contribuer à protéger l’environnement, mais aussi vous faire économiser de l’argent sur votre budget carburant. 

Qu’est-ce que l’éco-conduite ?

L’« éco » de "éco-conduite" est synonyme de deux principes. Tout d’abord, l’écologie : conduire en tenant compte de l’environnement est de plus en plus important pour les consommateurs. Deuxièmement, les économies : les économies de carburant ont un effet positif sur le portefeuille du conducteur. L’éco-conduite ou « conduite verte » est donc un ensemble de techniques de conduite qui visent à réduire au maximum les émissions et l’utilisation de combustibles fossiles. Et si vous conduisez un véhicule électrique, elle vous aidera également à augmenter l’autonomie de la batterie !

Quelles sont les techniques de conduite qui permettent d’économiser du carburant ?

Voici 9 conseils d’éco-conduite pour réduire votre empreinte carbone et économiser de l’argent.

1.    Vérifiez la pression de vos pneus

Des pneus sous-gonflés augmentent la consommation de carburant, en plus d’avoir un impact sur le contrôle du véhicule par le conducteur. D’autre part, des pneus surgonflés réduisent la consommation de carburant, mais augmentent les distances de freinage et réduisent la durée de vie des pneus. Les indications sur les niveaux de pression appropriés se trouvent généralement dans le manuel d’entretien du véhicule, dans la boîte à gants, sur la porte ou sur la trappe à carburant.

2.    Choisissez le bon pneu

Les « pneus à haut rendement énergétique », conçus pour offrir une faible résistance au roulement, peuvent également réduire considérablement la consommation de carburant de votre voiture. Un système d’étiquetage peut vous aider à identifier le pneu le plus efficace : recherchez le pictogramme « pompe à essence » sur l’étiquette et choisissez des pneus de classe A.

l’étiquette indique l’efficacité énergétique du pneu, classée de A à E (A étant la plus efficace).

3.    Anticipez : ralentissez, ne freinez pas brusquement

Par exemple, évitez d’arriver à toute vitesse aux feux de circulation et de freiner brusquement. Au lieu de cela, planifiez à l’avance et prévoyez une distance suffisante pour permettre à la voiture de décélérer doucement, à temps.

4.    Évitez les secousses au volant

Ce n’est pas toujours facile dans les zones urbaines, mais les arrêts et démarrages constants ont un impact sur votre consommation de carburant. L’une des façons de réduire votre consommation d’essence en conduite urbaine est de se détendre ! Vous n’avez pas besoin d’être constamment pare-chocs contre pare-chocs avec la voiture qui vous précède. Heureusement, de nos jours, de nombreux véhicules sont équipés de modes de conduite urbains conçus pour réduire la consommation de carburant.

5.    Évitez les accélérations soudaines

Plus vous modifiez la vitesse d’un objet rapidement, plus il faut de force. Une augmentation soudaine de la vitesse nécessitera donc une dose supplémentaire d’énergie, et affectera donc votre réserve de carburant.

6.    Respectez les limitations de vitesse

Non seulement imposées pour des raisons de sécurité, les limitations de vitesse des voitures contribuent à réduire la consommation de carburant et les émissions polluantes. 

7.    Utilisez la route

Laisser la voiture rouler peut être un excellent moyen de consommer moins de carburant. Si vous vous approchez d’une pente, par exemple, laissez votre voiture rouler et la gravité faire son travail. S’il y a une pente juste après, commencez à accélérer lorsque vous atteignez le bas de la pente. Et le régulateur de vitesse ? Bien qu’utile sur l’autoroute, il est préférable de le désactiver sur les terrains vallonnés.

8.    Ne laissez pas le moteur tourner

Pour votre portefeuille comme pour l’environnement, évitez de laisser la voiture en marche si ce n’est pas nécessaire. Cela vaut si vous vous arrêtez pour passer un appel téléphonique, si vous attendez dans la voiture pour aller chercher vos enfants, ou même lorsque vous êtes dans une circulation dense.

9.    Utilisez la climatisation avec parcimonie

Une utilisation inutile signifie plus de carburant consommé et plus de CO2 dans l’atmosphère. À basse vitesse, préférez la ventilation ou baissez les vitres.

Conduite verte : conseils d’experts pour vous aider à économiser du carburant

Cyrille Roget, directeur de la communication technique et scientifique de Michelin, donne quelques exemples concrets d’économies de carburant grâce aux techniques d’éco-conduite. 

Il explique : « Accélérez doucement, en utilisant la puissance de la voiture, par exemple au démarrage. » Il n’y a pas besoin de démarrer aussi vite que possible. De même, en ce qui concerne la vitesse de circulation : « Respectez les limitations de vitesse sur l’autoroute pour économiser du carburant. N’accélérez pas forcément en montée, vous pouvez toujours laisser la voiture ralentir un peu dans les pentes. »

Dans les zones urbaines, dit Cyrille, « la tentation est de rester près de la personne qui précède. Dans certaines villes, les gens peuvent développer un style de conduite nerveux. Mais l’essentiel est de respecter son propre rythme, et d’anticiper autant que possible. »

Et quel est l’un des facteurs les plus importants lorsqu’il s’agit d’économiser du carburant et d'optimiser au maximum votre kilométrage ? Il s’agit des pneus ! Cyrille explique qu’une grande partie de l’énergie « gaspillée » (le carburant qui n’est pas utilisé pour faire tourner les roues de la voiture) est perdue en raison de la résistance au roulement : « Cette perte représente jusqu’à 20 %, soit un plein sur cinq. Et quand vous considérez la quantité de carburant que nous mettons dans une voiture chaque année, vous comprenez que c’est une quantité importante. »

La solution pour réduire la résistance au roulement (sans perdre de traction) réside dans le choix de bons pneus. Prenez par exemple les nouveaux pneus MICHELIN e.PRIMACY. Spécialement conçus pour prendre en compte tous les aspects de l’éco-conduite, ils aident les conducteurs à économiser du carburant et de l’argent grâce à une résistance au roulement exceptionnellement faible(1).

Avec la meilleure résistance au roulement par rapport à la moyenne des concurrents premium (1), le pneu MICHELIN e.PRIMACY permet d’économiser 0,21 litre de carburant aux 100 kilomètres et environ 80 € sur la durée de vie du pneu (2,3). Pour un véhicule électrique, le gain d’autonomie est d’environ 7 % par rapport aux pneus de la même catégorie, ce qui représente 30 km sur une autonomie de 400 km (4).

Comment les conducteurs peuvent-ils aider l’environnement ? 

L’industrie automobile prend des mesures importantes pour améliorer l’impact des véhicules sur l’environnement grâce à des innovations telles que le pneu MICHELIN e.PRIMACY ou le pneu MICHELIN Pilot Sport EV. Mais le conducteur a également un rôle important à jouer. Comme nous l’avons vu, l’éco-conduite n’est pas seulement un moyen d’économiser du carburant, mais l’état d’esprit qui l'accompagne est également fondamental si nous voulons, ensemble, nous diriger vers un avenir plus vert.

Trouvez le bon pneu MICHELIN

Crédits photos :

Halbergman / Getty
Zero Creatives / Getty
Karin & Uwe Annas / Adobe Stock
Kiyoshi Hijiki / Getty

Mentions légales

(1) - La catégorie du pneu MICHELIN e.PRIMACY est constituée des pneus été des marques Premium telles que CONTINENTAL, GOODYEAR, BRIDGESTONE, PIRELLI et DUNLOP, pouvant être achetés par un consommateur auprès d’un revendeur. Elle ne comprend pas les pneus conçus pour répondre aux cahiers des charges spécifiques « première monte » des constructeurs automobiles.
Test de résistance au roulement - Tests de résistance au roulement réalisés sur machine par Applus Idiada, à la demande de Michelin, en juin (à l’état neuf) et août (à l’état usé de 2 mm) 2020, sur la dimension 205/55 R16 91V, comparant les pneus MICHELIN e.PRIMACY (nouveau : 5,58 kg/t & usé : 5,13 kg/t) versus MICHELIN PRIMACY 4 (nouveau : 7,74 kg/t & usé : 6,25 kg/t) ; BRIDGESTONE TURANZA T005 (nouveau : 7,17 kg/t & usé : 5,81 kg/t) ; CONTINENTAL ECOCONTACT 6 (nouveau : 6,39 kg/t & usé : 5,49 kg/t) ; CONTINENTAL PREMIUM CONTACT 6 (nouveau : 8,93 kg/t & usé : 6,94 kg/t) ; DUNLOP BLURESPONSE (nouveau : 7,97 kg/t & usé : 5,54 kg/t) ; GOODYEAR EFFICIENT GRIP 2 (nouveau : 7,01 kg/t & usé : 5,38 kg/t) ; PIRELLI CINTURATO P7 BLUE (nouveau : 6,96 kg/t & usé : 6,30 kg/t) ; PIRELLI CINTURATO P7 (nouveau : 8,79 kg/t & usé : 6,97 kg/t).

(2) À l’état neuf, le pneu MICHELIN e.PRIMACY génère 2 kg/t de résistance au roulement de moins que la moyenne de ses concurrents, ce qui équivaut à une réduction de la consommation de carburant allant jusqu’à 0,21 l/100 km, à une réduction des émissions de CO2 pouvant atteindre 5 g pour une VW Golf 7 1.5 TSI, ou à un gain potentiel en autonomie de 7 % pour une VW e.Golf. 
Pendant sa durée de vie, le pneu MICHELIN e·PRIMACY génère 1,5 kg/t de résistance au roulement de moins que la moyenne de ses concurrents, ce qui équivaut à une économie de carburant pouvant représenter jusqu’à 80 €. Les économies réalisées correspondent à une réduction des émissions de CO2 pouvant atteindre 174 kg. L’estimation des gains et réductions générés pendant l’utilisation est obtenue en faisant la moyenne des données pour des pneus neufs et pour des pneus usés à 2 mm, afin de prendre en compte les performances en situation réelle. Les calculs sont effectués sur la base de 35 000 km parcourus et d’un prix du carburant de 1,46 €/L (https://ec.europa.eu/energy/data-analysis/weekly-oil-bulletin_en 6/1/2020 pondéré sur les 10 premiers pays pour les mouvements de véhicules motorisés sur le territoire national et à l’étranger - https://ec.europa.eu/ eurostat/fr/web/transport/data/database). En situation réelle, la réduction de la consommation et les économies réalisées peuvent varier, en fonction notamment des habitudes de conduite, du véhicule ou de la pression des pneus.

(3) Augmentation de l’autonomie des véhicules électriques et réduction des émissions de CO2. À l’état neuf, le pneu MICHELIN e.PRIMACY génère 2 kg/t de résistance au roulement de moins que la moyenne de ses concurrents, ce qui équivaut à une réduction de la consommation de carburant allant jusqu’à 0,21 l/100 km, à une réduction des émissions de CO2 pouvant atteindre 5 g pour une VW Golf 7 1.5 TSI, ou à un gain potentiel en autonomie de 7 % pour une VW e.Golf.